La course

Après un départ donné le mercredi 9 mai à 11H dans la magnifique baie de Douarnenez, les marins de la 1ère édition de la Bermudes 1000 Race traverseront  la mer d’Iroise puis la mer Celtique direction le Fastnet, à la pointe Sud-Ouest de l’Irlande. Ils laisseront Ouessant et le DST à tribord. Parsemée de récifs, animée de forts courants, et d’un trafic maritime important, c’est une zone délicate qui les attend dès le départ. Une veille attentive sera donc nécessaire pour ces marins en solitaire.

 

Une fois enroulé le mythique rocher du Fastnet, une longue descente plein sud attendra la flotte des 60 pieds qui se dirigera vers Cascais au Portugal.

 

Place à la course hauturière proprement dite, avec, selon la météo, des options de route qui pourront varier entre une approche du Golfe de Gascogne et du Cap Finistere ou une route vers Cascais en passant plus au large. Anticyclone ou dépression décideront des choix tactiques. Il faudra également négocier la mer et l’alizé portugais qui souffle souvent très fort le long de la côte.

 

Puis ce sera l’arrivée dans la baie de Cascais située dans les environs de Lisbonne qui compte parmi les meilleurs lieux de régates de la planète. Ce n’est certainement pas un hasard si les meilleurs marins du monde s’y retrouvent lors de courses ou d’escales.

 

La Bermudes 1000 Race, 1000 milles de course en solitaire qui devrait durer entre 3 et 5 jours ou ces marins et leur monture pourront exprimer tout leur potentiel.