Nouvelles du bord - Fabrice Amedeo - Jeudi 16 mai 2019

« Depuis ma montée dans le mât hier, j’ai pu m’extraire de la zone de molle grâce au retour de mes grandes voiles d’avant, le gennaker d’abord, puis le code zéro. J’évolue actuellement en arrière d’un front froid qui génère un vent de secteur Nord-Nord/Ouest de 20 à 25 nœuds. C’est une allure de reaching que le bateau aime bien mais le petit souci du jour c’est que j’ai des pannes aléatoires de pilote. Cela rend la situation un peu tendue mais la bonne nouvelle c’est que je suis passé sous la barre des 500 milles avant l’arrivée à Brest qui devrait se faire demain après-midi. Nous allons continuer à nous déplacer avec le front. J’ai réussi à dormir 3 heures la nuit dernière, je suis plutôt en forme. Je me dis qu’il y a encore une chance de me bagarrer avec le groupe composé de Stéphane Le Diraison, Arnaud Boissières et Clément Giraud, mais je ne me mets pas la pression. J’ai hâte de terminer cette course dont il y aura plein d’enseignements à tirer pour la suite ».