Nouvelles du bord - Clément Giraud - Lundi 13 mai 2019

« J’ai passé une nuit un peu spéciale. Le vent est tombé d’un coup. Je crois que j’ai pris froid hier car je me prenais des gros paquets d’eau et je transpirais pas mal avec toutes ces manoeuvres. Mouillé dedans dehors ! Ce matin j’ai prix un bon café après avoir dormi, au moins en partie, dans mon duvet. Et hop c’est reparti !
Depuis le Fastnet, mon programme c’est manoeuvres, météo, dodo.

Ma position me plait. Je veux rester à la corde pour avoir du bon air. Je ne navigue pas par rapport aux autres, je regarde peu leurs positions. Si je fais des choix par rapport à eux, le résultat n’est jamais bon… Je suis fier d’être dans le paquet de Stéphane Le Diraison, Arnaud Boissières, et Damien Seguin. Ces gars là ont un potentiel, un talent et un savoir-faire bien plus important que moi. Au Fastnet, dans la molle je pensais que j’avais mal géré et finalement non. Je me suis battu comme un chien. J’ai passé 6 heures sans lâcher la barre, pour grapiller chaque petit morceau de mille.

Cette nuit on a eu une grosse zone de molle. Plus du tout de vent. A un moment je me suis réveillé, je ne savais plus d’où venait le vent, j’ai fait un 360°.
Et là, on a 10/11 nds de sud-est. ça devrait monter 15 nds et prendre de la droite, ça va refuser. On va s’éloigner un peu de la route et virer dans 150 ou 200 milles pour faire une aile de mouette. Step by step, je ne fais pas de routages à trop long terme.

Je sens bien le bateau. Il m’envoie des signaux. Je comprends mieux ce qui lui convient. Ce matin c’est à la fois brumeux et très lumineux. Il n’y a pas une vague, la mer est bien plate. »